Le Poulet de Bresse

 

Un peu d'histoire

Si les premiers coqs sont apparus en 3200 avant J.-C. en Inde, les poules ne seront domestiquées sur le continent européen qu'en 400 avant J.-C. Ce sont les envahisseurs successifs qui font introduire le poulet en Europe ainsi qu'en Gaulle.

La Volaille de Bresse est mentionnée pour la première fois dans les registres de Bourg-en-Bresse en 1591.

"Le peuple fut, ce jour là, si joyeux du départ des Romains que, par reconnaissance pour le marquis de Treffort, le Conseil vota qu'il lui serait fait présent de deux douzaines de chapons gras".

Le Poulet de Bresse voit sa notoriété grandir au fil des siècles.

En 1601, la Bresse Savoyarde rejoint la Bresse Bourguignonne et la France. C'est à cette époque que le maïs, aliment de prédilection de notre volaille, fait son entrée en Bresse. La rumeur prétend que Henri IV, un essieu de son carrosse cassé, fut hébergé en Bresse, au lieu dit "Palais Royal". Il fut tant séduit par le goût de la volaille qu'on lui servit, qu'il fit le voeu, que toujours son peuple puisse "mettre la poule au pot". Mais la vraie consécration, c'est Brillat Savarin qui nous l'apporte quand, en 1825, dans son ouvrage "La physiologie du goût", il classe la Volaille de Bresse au 1 er rang, "Reine des Volailles et Volaille des Rois".

En 1862 a lieu l'institution des concours de volailles à Bourg-en-Bresse, avec trois présidents d'honneur dont le Comte Le Hon, faisant connaître la Volaille de Bresse à Paris mais aussi dans toutes les autres capitales européennes.

L'histoire de notre célèbre Volaille devient une suite de batailles, mais aussi de belles ententes avec des "papes" de la Volaille, tels que Cyrille Poncet, tenu pour le doctrinaire et le penseur de l'origine.

C'est à l'occasion d'un procès contre un éleveur jurassien, le 22 décembre 1936, que les éleveurs bressans décident de faire le ménage. Les conclusions géologiques d'un ingénieur agronome, Louis Duc, seront reprises comme base de délimitation d'un territoire Bresse, dans un jugement du tribunal de Bourg-en-Bresse. C'est en 1957 que le Comité Interprofessionnel de la Volaille de Bresse, regroupant toute la filière professionnelle est créé. Cette même année, la Volaille de Bresse bénificie alors d'une A.O.C.

Mais la Volaille de Bresse ne serait rien sans la fermière bressane ; c'est elle, qui jusque dans les années 1950, a amené la Volaille à son statut de Reine. Elle assurait tous les rôles de la filière, sélectionnait le meilleur coq reproducteur, la meilleure poule pondeuse, embecquait, gavait et roulait. La vente de cette production sur les marchés lui permettait d'acheter le sucre, café, savon sans entamer le budget de la ferme.

 

Les variétés de volailles

Il existe trois variétés de Volailles de Bresse :

  • La blanche, dite de Bény.
  • La noire, dite de Louhans.
  • La grise, dite de Bourg-en-Bresse.

AOC ?

AOC signifie "Appellation d'Origine Contrôlée". Ce label garantit l'origine de produits alimentaires traditionnels français.

Il existe une seule volaille qui peut s'enorgueillir du label Appellation d'Origine Contrôlée. Vous l'aurez deviné, c'est bien sûr la Volaille de Bresse.

Cette volaille est élevée selon le respect de normes très strictes, sur une sur une zone géographique délimitée, couvrant une partie des départements de l'Ain, du Jura et de Saône-et-Loire.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×